Archive for the ‘ Ben Gastauer ’ Category

56ème place pour Ben Gastauer en Italie

Ben a pris la 56ème place au Trofeo Laigueglia en Italie avec un retard de presque 6′ sur le vainqueur B.Mollema.

Ben a travaillé comme d’habitude pour placer ses leaders à l’entrée du circuit final quand l’échappée du jour a été reprise. Par après Ben n’a pas réussi à passer le Colle Micheri avec le groupe des favoris et il s’est retrouvé dans un deuxième peloton. Le ravail de Ben et de ses coéquipiers a porté ses fruits puisque le jeune C.Champoussin a terminé à la 4ème place et A.Vendrame la 7ème place.À noter que seulement 83 coureurs sur les 168 partants ont terminé ce Trofeo Laigueglia.

Ben Gastauer au Trofeo Laigueglia (ITA )

Demain Ben s’alignera pour la 5ème fois au Trofeo Laigueglia ( ITA )

Voici la composition de l’équipe AG2R CITROËN TEAM

Ben Gastauer 54. de la Drôme Classic

L’échappée du jour a compté plus de 9′ d’avance avant que le peloton a réagi. Les rescapés de l’échappée ont été repris dans la Côte des Roberts. C’est là que Ben a perdu le contact avec le premier groupe du peloton. Le final a été très mouvementé et c’est l’Italien A.Bagioli qui s’est imposé. Ben termine à la 54.place avec un retard de 4’23 »

Mercredi Ben s’alignera au Trofeo Laigueglia en Italie. Ce sera sa 5ème participation à cette course.

Ben Gastauer 59. dans la Drôme

Gros travail collectif de toute l’équipe AG2R Citroën Team qui a été récompensé par le classement de 3 coureurs dans le top 7 ( 2. place pour C.Champoussin, D.Godon 5. et A.Paret Peintre 7. ).

La course a été très animée de bout en bout et Ben a tenu jusque dans les hauts pourcentages de l’avant dernier col. Il termine à la 59. place à 4’31 » du vainqueur au sprint D.Gaudu.

Demain Ben particpera à la Royal Bernard Drôme Classic

Ben Gastauer au départ des Boucles Drôme-Ardèche

Ce weekend Ben participera aux Boucles Drôme-Ardèche qui sont composées de 2 courses professionnelles classées UCI Pro Series au coeur de l’Ardèche et de la Drôme.

Samedi ce sera la Faun-Ardèche Classic qui se déroulera sur un nouveau parcours.

Pour Ben ce sera la septième participation à cette course.

Puis dimanche il sera pour la sixième fois au départ de la Royal Bernard Drôme Classic

Tour des Alpes-Maritimes et du Var : étape 3

G.Brambilla a remporté en solitaire la troisième étape et le classement général du Tour des Alpes-Maritimes et du Var 2021. La dernière étape a été très animée de bout en bout. Suite à un ennui mécanique Ben a du changé de vélo en début de course. Il restait dans le groupe qui chassait derrière les coureurs échappés, avant d’être lâché dans le Col de la Madone.

Finalement Ben a franchi la ligne d’arrivée en 48ème position une douzaine de minutes après le vainqueur G.Brambilla.

Au classement général il est aussi 48ème à presque 16′ du vainqueur final G.Brambilla

Tour des Alpes-Maritimes et du Var : étape 2

C’était une dure journée sur un terrain très vallonnée. Ben et son équipe AG2R CITROËN TEAM ont travaillé pour être bien placés dans le final. Ils étaient toujours cinq de l’équipe au pied du mur puis Ben s’est mis en tête du peloton pour placer ses équipiers .

En fin de compte M.Woods avait les meilleures jambes et il s’est imposé au sommet du mur de Faience.

Ben termine à la 67.place à 2’08 » du vainqueur et au classement général il se retrouve à la 53e place à 3’48 » du nouveau leader M.Woods.

Demain l’étape décisive de ce Tour des Alpes Maritimes et du Var sera très dure avec au programme : le Col de Saint Roch, le Col de Braus puis le Col de la Madone, dont le sommet sera situé à quelques 24 kilomètres de la ligne d’arrivée.

1ère étape du Tour des Alpes-Maritimes et du Var

Lors de la première tape du Touir des Alpes-Maritimes et du Var on a vu une performance collective de la part de la formation AG2R CITROËN Team qui a travaillé pour leur leader G.Van Avermaet, mais finalement B.Mollema s’est montré le plus fort dans le final en devançant G.Van Avermaet.

En début d’étape Ben a essayé de se glisser dans une échappée, mais le peloton n’a pas laissé partir un groupe avec des coureurs appartenant à une formation du WorldTour.

Par la suite Ben a travaillé pour son équipe et il a aidé au maximum son leader jusqu’à 6 km de l’arrivée.

À l’arrivée Ben accusait un retard de 1’41 » et il a pris la 59ème place.

Ben Gastauer au Tour des Alpes-Maritimes et du Var Nice-Matin

Ces derniers temps Ben s’est entraîné sur les routes autour de Saint Paul de Vence et à partir de vendredi il sera au départ du Tour des Alpes-Maritimes et du Var Nice-Matin  qui se disputera sur trois jours du 19 au 21 février 2021 dans le sud de la France.

Pour Ben il s’agit de sa cinqième participation à cette épreuve qu’il a remportée en 2015.

Voici la composition de la formation AG2R Citroën Team :

Ben Gastauer a vu avec bonheur le succès au sprint de son coéquipier A. Paret-Peintre

Lu dans ‘le Quotidien ‘

Attaquant au kilomètre, Ben Gastauer a vu avec bonheur le succès au sprint de son coéquipier Aurélien Paret-Peintre.

Dans l’aire d’arrivée, Ben Gastauer est venu claquer la main du vainqueur du jour, Aurélien Paret-Peintre, mais aussi celles de Tony Gallopin et Lilian Calmejane, tous présents dans le groupe de tête. L’instant d’avant, devant le Vélodrome, Aurélien Paret-Peintre était venu renverser tous les pronostics. Son sprint, parti de l’arrière dans le groupe de tête qui s’était détaché dans les derniers kilomètres décisifs de ce 43e Grand Prix La Marseillaise, a bousculé les certitudes de Bryan Coquard, lequel cala, gueule au vent, dans les derniers mètres.

Comme ses copains, Ben Gastauer était hilare. Le Luxembourgeois n’avait, comme d’habitude, pas été avare de ses efforts pour faire de cette rentrée une rentrée à succès, comme l’an passé d’ailleurs puisque Aurélien Paret-Peintre ne faisait là que succéder à Benoît Cosnefroy, victorieux un an plus tôt.

Mieux, Ben Gastauer avait tenté une attaque, au cas où. « Je ne suis pas le plus rapide au sprint », souriait-il après coup. Il revenait ensuite sur la belle course de son équipe : « C’était une bonne journée, on a bien roulé avec toute l’équipe groupée. Mais en haut de la dernière montée, on était un peu déçus de la situation qui était bloquée avec le fort vent de face et, sur le papier, on n’avait pas les meilleures cartes pour le sprint. Mais, finalement, Aurélien a surpris tout le monde au sprint en jouant bien avec le vent de face, on ne s’attendait pas à ça. Mais c’est super de commencer la saison comme ça, pour moi aussi, perso, c’était bien, ça donne de la confiance pour la suite. C’est bon pour le moral ! »

On entendait ainsi des cris de joie autour du bus de l’équipe française, sur le mode du « on s’est bien amusé ! ».

Le vainqueur du jour, Aurélien Paret-Peintre, jubilait : « C’est une course que j’aime bien, qui est difficile. Je ne suis pas forcément le plus rapide, mais j’ai toujours eu une petite pointe de vitesse. Comme ça s’est regroupé, c’est vrai que je n’y croyais pas trop avec ce vent de face, mais en se faufilant, et dans l’aspiration, ça a marché. Je n’avais pas prévu de le faire, mais à un kilomètre de l’arrivée, je me suis pris au jeu. Je me suis retrouvé dans la bonne roue au bon moment. C’est un beau concours de circonstances. On a fait une belle course d’équipe, chacun allait dans les coups à partir de la route des Crêtes. On avait à cœur de bien démarrer la saison et c’est fait. Ce qui est pris est pris !»
Stéphane Goubert, directeur sportif, scandait que le succès d’Aurélien était « le succès d’un groupe ». Il relevait, notamment, « le boulot dingue effectué par Ben (Gastauer)».

Si on sait que Ben Gastauer ne va pas poursuivre sur l’Étoile de Bessèges, où finalement Greg Van Avermaet et Oliver Naesen font leur rentrée, Ivan Centrone (Xelliss-Roubaix) y sera. En effet, celui-ci est apparu en bonne condition. « Il ne m’a pas manqué beaucoup pour accompagner les meilleurs. Je vais récupérer jusqu’à mercredi », confirme-t-il.
De son côté, Luc Wirtgen (Bingoal) a effectué le boulot prévu, alors que son coéquipier belge Arjen Livyns termine cinquième.

Denis Bastien

%d blogueurs aiment cette page :