l’art les pieds dans l’eau

L’ensemble sculptural ‘E Wënzer bei sénger Arbecht’ a les pieds dans l’eau de la Moselle

Lu dans le tageblatt du 06/02/2020

Ben Gastauer a vu avec bonheur le succès au sprint de son coéquipier A. Paret-Peintre

Lu dans ‘le Quotidien ‘

Attaquant au kilomètre, Ben Gastauer a vu avec bonheur le succès au sprint de son coéquipier Aurélien Paret-Peintre.

Dans l’aire d’arrivée, Ben Gastauer est venu claquer la main du vainqueur du jour, Aurélien Paret-Peintre, mais aussi celles de Tony Gallopin et Lilian Calmejane, tous présents dans le groupe de tête. L’instant d’avant, devant le Vélodrome, Aurélien Paret-Peintre était venu renverser tous les pronostics. Son sprint, parti de l’arrière dans le groupe de tête qui s’était détaché dans les derniers kilomètres décisifs de ce 43e Grand Prix La Marseillaise, a bousculé les certitudes de Bryan Coquard, lequel cala, gueule au vent, dans les derniers mètres.

Comme ses copains, Ben Gastauer était hilare. Le Luxembourgeois n’avait, comme d’habitude, pas été avare de ses efforts pour faire de cette rentrée une rentrée à succès, comme l’an passé d’ailleurs puisque Aurélien Paret-Peintre ne faisait là que succéder à Benoît Cosnefroy, victorieux un an plus tôt.

Mieux, Ben Gastauer avait tenté une attaque, au cas où. « Je ne suis pas le plus rapide au sprint », souriait-il après coup. Il revenait ensuite sur la belle course de son équipe : « C’était une bonne journée, on a bien roulé avec toute l’équipe groupée. Mais en haut de la dernière montée, on était un peu déçus de la situation qui était bloquée avec le fort vent de face et, sur le papier, on n’avait pas les meilleures cartes pour le sprint. Mais, finalement, Aurélien a surpris tout le monde au sprint en jouant bien avec le vent de face, on ne s’attendait pas à ça. Mais c’est super de commencer la saison comme ça, pour moi aussi, perso, c’était bien, ça donne de la confiance pour la suite. C’est bon pour le moral ! »

On entendait ainsi des cris de joie autour du bus de l’équipe française, sur le mode du « on s’est bien amusé ! ».

Le vainqueur du jour, Aurélien Paret-Peintre, jubilait : « C’est une course que j’aime bien, qui est difficile. Je ne suis pas forcément le plus rapide, mais j’ai toujours eu une petite pointe de vitesse. Comme ça s’est regroupé, c’est vrai que je n’y croyais pas trop avec ce vent de face, mais en se faufilant, et dans l’aspiration, ça a marché. Je n’avais pas prévu de le faire, mais à un kilomètre de l’arrivée, je me suis pris au jeu. Je me suis retrouvé dans la bonne roue au bon moment. C’est un beau concours de circonstances. On a fait une belle course d’équipe, chacun allait dans les coups à partir de la route des Crêtes. On avait à cœur de bien démarrer la saison et c’est fait. Ce qui est pris est pris !»
Stéphane Goubert, directeur sportif, scandait que le succès d’Aurélien était « le succès d’un groupe ». Il relevait, notamment, « le boulot dingue effectué par Ben (Gastauer)».

Si on sait que Ben Gastauer ne va pas poursuivre sur l’Étoile de Bessèges, où finalement Greg Van Avermaet et Oliver Naesen font leur rentrée, Ivan Centrone (Xelliss-Roubaix) y sera. En effet, celui-ci est apparu en bonne condition. « Il ne m’a pas manqué beaucoup pour accompagner les meilleurs. Je vais récupérer jusqu’à mercredi », confirme-t-il.
De son côté, Luc Wirtgen (Bingoal) a effectué le boulot prévu, alors que son coéquipier belge Arjen Livyns termine cinquième.

Denis Bastien

l’art les pieds dans l’eau ( ou presque )

l’art les pieds dans l’eau ( ou presque )

A Ehnen l’ensemble sculptural ‘ de Wënzer bei der Arbecht ‘ créé par Yvette Gastauer – Claire risque de se mouiller les pieds

Ben Gastauer 30. à Marseille

La saison a bien commencé pour Ben et son équipe AG2R CITROËN TEAM.

A.Paret-Peintre a remporté le Grand Prix Cycliste La Marseillaise au terme d’un bon travail d’équipe.

Quand l’échappée du jour a été reprise il y a eu des cassures. Ben est resté dans le groupe de tête composé d’une trentaine de coureurs. Les quatre coureurs d’AG2R CITROËN TEAM encore présents dans ce premier groupe ont fait un bon travail collectif et ils ont bien géré le final. A un kilomètre de l’arrivée Ben est sorti, mais immédiatement les coéquipiers du sprinteur B.Coquard ont réagi. Ce mouvement a toutefois permis à A.Paret-Peintre qui a bien réagi de se placer et de s’imposer au sprint.

Ben termine à la 30ième place à 18″.

la joie après l’arrivée victorieuse

Ben au départ à Marseille

Demain dimanche Ben accrochera son premier dossard de la saison lors du Grand Prix Cycliste la Marseillaise

Par contre Ben ne participera pas comme initialement prévu à l’Etoile de Bessèges la semaine prochaine.

Vu sur le site de la formation

Equipe cycliste AG2R CITROËN TEAM

ACCUEIL

Le chiffre 13

A 33 ans, le Luxembourgeois Ben Gastauer s’apprête à débuter sa treizième saison professionnelle sous le maillot de notre équipe. Il est le coureur qui totalise le plus grand nombre d’année de présence dans notre structure.

Interview de Ben dans le ‘tageblatt’

Ben a répondu aux questions de Pascal Gillen, journaliste du ‘tageblatt’

De Bob Jungels fiert den Tour, de Ben Gastauer de Giro

De Bob Jungels fiert den Tour, de Ben Gastauer de Giro

RTL vum Tim Hensgen (Télé)

Lescht Saison gouf et just 5 Victoirë fir ag2r. Dat soll 2021 mat engem neie Kader vun 30 Coureuren besser ginn. Nodeems d’Stagen am November an Dezember wéinst der Pandemie ofgesot goufen, bereet sech d’Ekipp zanter dem 12.Januar zu Denia a Spunien op déi nei Saison vir. Fir de Bob Jungels net nëmmen d’Geleeënheet, d’Form opzebauen, mä och, seng Coequipiere bei ag2r Citroën besser kennenzeléieren.

Een Coequipier kennt de Bob Jungels schonn zanter laangem: De Ben Gastauer, den 33 Joer ale Schëfflenger geet a seng 12. Saison fir d’Formatioun vum Vincent Lavenu a bréngt virun allem eng grouss Erfarung mat.

voici la vidéo diffusée sur rtl.lu :

Et waart eng spannend nei Saison, net nëmmen op déi zwee Lëtzebuerger, mä och op déi ganz Ekipp vun ag2r Citroën.

Une revanche à prendre sur le Giro

Une revanche à prendre sur le Giro

BEN GASTAUER a reçu son programme pour sa douzième saison chez les pros et son équipe, désormais intitulée AG2R-Citroën, où est arrivé Bob Jungels!

Du journaliste Denis Bastien du Quotidien

Ben Gastauer (33 ans), qui a prolongé son contrat d’un an supplémentaire à l’automne dernier, va attaquer sa douzième saison chez les professionnels à la fin du mois, avec le Grand Prix de la Marseillaise. Le Luxembourgeois de l’équipe AG2R-Citroën est aujourd’hui le coureur sous contrat présent depuis le plus grand nombre d’années dans la formation de Vincent Lavenu.

Comment se passe votre stage à Dénia?
Ben Gastauer : Très bien. On a du beau temps et on peut bien rouler parfaitement, tout va bien.

Connaissez-vous votre programme?
Je vais attaquer avec le Grand Prix de la Marseillaise (31 janvier) puis je vais enchaîner avec l’Étoile de Bessèges (3-7 février). Puis je vais disputer le Tour des Alpes maritimes et du Var (NDLR : du 19 au 21 février, une épreuve qu’il a remportée en 2015). Ensuite, je disputerai, soit la Drôme Classic (27 février), soit le lendemain l’Ardèche classic (28 février), on verra bien. Je serai ensuite au départ du Trophée Laigueglia (3 mars). Après deux semaines de pause, je suis prévu sur le Tour de Catalogne (22-28 mars) puis le Tour du Pays basque (5-10 avril). Le Tour du Jura est aussi à mon programme (17 avril), comme Eschborn-Frankfurt (1 mai). Puis enfin, ce sera le Giro (8-30 mai). Voilà, c’est assez complet pour la première partie de ma saison. Il s’agit du programme provisoire et il faut maintenant que la saison se passe normalement.

Ce programme vous convientil?
Oui, je trouve que c’est un beau programme pour moi. Les courses en France de début de saison, j’apprécie.
J’ai au s si souvent participé au Tour de Catalogne (il s’agira de sa neuvième participation) et j’ai surtout bien envie de retourner sur le Giro (déjà six participations) où j’espère que ça marchera mieux que ces deux dernières années (il abandonna sur chute l’an passé, se brisant une clavicule dans la 8e étape et termina l’édition 2019 très éprouvé après avoir souffert d’une bronchite puis d’une blessure au périnée). J’ai envie de prendre ma revanche.

Finalement vous n’allez pas beaucoup courir avec Bob Jungels, votre nouveau coéquipier…
Effectivement, en début de saison, le Tour de Catalogne devrait être notre seule course commune.

Quel effet cela vous fait de le côtoyer dans ce stage d’avant-saison?
Plusieurs fois, on s’est retrouvé dans le même groupe pour rouler. Je pense qu’il est content d’être là. C’est bon signe, il a l’air très motivé. C’est sympa de voir avec un autre coureur luxembourgeois dans cette équipe. On parle un peu luxembourgeois!

Quel discours général vous a-t-on donné dans l’équipe?
C’est clairement un tournant en 2021. Un nouveau départ. Nos dirigeants ont clairement envie de remporter plus de courses. Avec le recrutement effectué, je pense qu’on va trouver ce chemin du succès. On sera plus compétitif dans les courses d’un jour, notamment. Puis pour le succès des étapes dans les courses par étapes. C’est un gros bouleversement. Avec l’arrivée du nouveau sponsor, Citroën, ils ont pu attirer de nouveaux leaders et c’est assez impressionnant de réaliser qu’un tiers de l’effectif a changé. Cela fait du bien, ce changement, cela déclenche plein de choses. J’ai l’impression qu’on est sur la bonne voie.

L’apprentissage des nouveaux vélos BMC se passe bien?
Parfaitement, on a déjà beaucoup roulé avec et je suis vraiment content. Je me sens très bien sur ce vélo. C’est aussi la première fois que je roule avec des freins à disque, c’est appréciable, j’imagine que dans les grands cols et par mauvais temps, cela apporte beaucoup de sécurité. Avec le matériel, on est de nouveau au haut niveau. On n’a plus de retard. D’ailleurs, on n’a pas eu de problème pour régler ces nouveaux vélos, c’est un signe et tout le monde est content.

Après ce stage, allez-vous vous entraîner du côté de Vence où vous possédez une résidence?
Pas tout de suite, je vais rentrer d’abord au Luxembourg puis je reviendrai dans le sud de la France pour mes premières courses. Mais j’irai ensuite là-bas reconnaître les étapes du Tour des Alpes maritimes et du Var.

Premier stage de la formation ag2r citroën team

Ce matin Ben est parti pour un premier stage avec son équipe AG2RCITROËNTEAM à Denia en Espagne.

Il va y rencontrer pas mal de nouveaux visages, puisque l´effectif de son équipe AG2RCITROËNTEAM a énormément changé depuis la saison dernière.

Mais il y a eu aussi pas mal de changement au niveau équipementier. En effet le maillot de l’équipe a changé et BMC Switzerland a rejoint l’équipe cycliste professionnelle AG2R CITROËN TEAM.

Les coureurs utiliseront deux vélos de route : le Teammachine SLR01 et le Timemachine Road, ainsi que le Timemachine pour le contre-la-montre.

Les vélos BMC répondent aux exigences les plus élevées en matière de qualité, de conception et de production. La marque suisse accompagnera l’équipe jusqu’en 2023.

Retrouvez ici une vidéo sur le montage du Teammachine SLR01

Yvette Gastauer – Claire mes cartes de fin d’année 1998 – 2020

Prochainement :

édition du booklet

cliquez ici pour visualiser le livre

 Yvette Gastauer – Claire mes cartes de fin d’année 1998 – 2020

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :