Archive pour octobre 2016

Nora Gastauer : Maidel und Garma Lower Secondary School

Il y quelques mois Nora Gastauer a fait une mission de bénévolat au Népal pour  l’organisation Himalayan Care Foundation

L’association Himalayan Care Foundation vient de publier le rapport d’activité de Nora

Maidel und Garma Lower Secondary School 

46d9dcade3d2720d2efa52176af97265_f224

 

 

94b74a59ffa630904d4c602135caebfd_f222

 

 

,,Das Lächeln ist Nepali, nur die Haare… die sind irgendwie so grau!’’

So wurde ich liebevoll nach meiner Ankunft in Maidel von Mister Tamang beschrieben. 4 Wochen habe ich an der Schule in Maidel mitgeholfen und eine sehr erfahrungsreiche Zeit verbracht.

Ich wohnte bei einer Familie und an Gastfreundschaft mangelte es definitiv nicht! Alle waren rührend zu mir und unglaublich herzlich, trotz Sprachbarriere. Ich hatte mein eigenes kleines Zimmer, das durch eine Holzwand vom Schlafraum der Familie getrennt war. Somit war ich akkustisch zwar immer noch mitten drin, aber hatte mein eigenes Reich.

Mit den mitgebrachten Farben und Papieren hatte ich sofort das Herz der beiden kleinen Töchter erobert, die nun täglich an meinem Bett saßen und mir malend und bastelnd Gesellschaft leisteten. Zusätzlich waren sie meine perfekten Lernpartner, sie übten ihre ersten Wörter Englisch und ich wagte meine ersten Versuche in Nepali. Besonders letzteres war für alle immer äußerst unterhaltsam.

Das Hauptessen war Dal Bhat, was mir sehr gut schmeckte. Morgens um 9 Uhr war es anfangs zwar etwas gewöhnungsbedürftig, aber ansonsten war ich begeistert. Meine Hausmutter war auch stets bemüht mir kleine Variationen anzubieten. Meine Begeisterung wurde allerdings etwas geschwächt als es dann um die Mengen an Essen ging… Circa alle 3 Stunden wurde mir ein gefühlt ganzes Mittagsessen aufgetischt darunter eben Dal Bhat, Nudelsuppe, gekochte Kartoffeln, usw. Zwischendurch natürlich immer Milchtee mit viel Zucker. Somit fühlte ich mich schnell überversorgt, während manche Kinder in ihrer Mittagspause nur an ein paar Keksen rumknabberten.

In der Schule bestanden meine Hauptaufgaben darin mit den Lehrern tatkräftig Englisch zu üben, sie bei ihrem Englischunterricht zu unterstützen, Computerbasics zu vermitteln, vereinzelte Unterrichtsstunden ganz zu übernehmen und meine eigene Klasse in Creative Arts abzuhalten.

Das ganze Dorf und gefühlt alle weiteren Dörfer im Umkreis haben sich schon allein über meine Anwesenheit riesig gefreut. Trotz geringer Englischkenntnisse und meiner noch geringeren Nepalikenntnisse hatte ich sehr oft Besuch und man hat sich mit Händen und Füßen versucht verständlich zu machen.

Die Schüler hingegen waren sehr schüchtern. Nur die Kleinen, bei denen gab es keine Scheu. Sobald ich den Raum betrat wurde ich auch schon mit Heften und ,,Miss’’ Rufen überstürmt. Mit ihnen habe ich meistens einfache Zeichnungen mit englischer Beschriftung gemacht, Lieder gesungen oder das Alphabet geübt.

 

Bei Grade 6 hatte ich meinen eigenen Creative Arts Unterricht. Dort gestalteten wir Bücher. Die Kinder konnten ihre eigene Geschichte auf Nepali schreiben und sie mit Bildern illustrieren. Später haben Mister Kumar und ich das Ganze ins Englische übersetzt und ich habe die Bücher als Geschenk an die Kinder am Computer zusammengestellt und fertig gebunden.

Auch einen Schulausflug konnten wir in der kurzen Zeit organisieren. Mit einer Gruppe von 35 Kindern aus Grade 4-8, ging es auf Wanderschaft runter zum Fluss. In Zahlen bedeutete das 3 Stunden konstant runter laufen und 4 ½ Stunden alles wieder hochklettern. Eine willkommene Abwechslung für alle.

Nach 4 Wochen hieß es dann aber schweren Herzens Abschied nehmen, denn die Schule in Garma wartete auf mich. Alle überraschten mich am letzten Tag mit einer rührenden Abschiedsfeier. Überhäuft mit Schals, Blumenkränzen und das Gesicht voll Farbe schenkten sie mir auch noch einen handgemachten lokalen Teppich mit der Inschrift Maidel.

Mit diesen unglaublichen Erfahrungen im Gepäck ging es auf nach Garma. Die Schule war schon allein von der Größe her ein riesen Kontrast zu Maidel. Hier waren aber auch nicht nur die Lehrer sehr interessiert, sondern auch die Kinder suchten sofort den Kontakt zu mir und hatten auch keine Scheu ihr Englisch zu benutzen. Da ich nur noch gut 2 Wochen Zeit hatte, wollte ich diese in vollsten Zügen nutzen und so machte ich mich täglich auf die 45 minütige Wanderung zur Schule. Leider machte mir der Temperaturunterschied zu Maidel zu schaffen, besonders dass es Nachts bis zum Gefrierpunkt runterkühlte, und somit kränkelte ich über den gesamten Zeitraum vor mich hin. Aber trotz Erkältung wurde vom ersten Tag an gemalt und gebastelt was das Zeug hält. Die Lehrer freuten sich sehr über neuen Input ihr Lehrmaterial auf kreative und anschaulische Weise zu vermitteln und die Schüler hatten riesen Spaß am werkeln. So dass die Wände der Klassenzimmer schnell von oben bis unten geschmückt waren.

Zusätzlich übernahm ich ein paar Englischklassen und sprang immer wieder ein wenn es Mangel an Lehrpersonal gab.

Das hatte allerdings zur Folge, dass ich immer erst in der Minute selbst erfuhr in welche Klasse es ging. Es war eine Herausforderung, mir schnell den Lehrplan anzuschauen und spontan eine passende Umsetzung zu finden die bestmöglichst auch in 40 Minuten durchführbar war. Die Lehrer schienen das ganz selbstverständlich von mir zu erwarten. Nach den ersten Tagen fing ich dann an mich auf das Unvorbereitete vorzubereiten und hatte immer ein paar Bastelgrundlagen und Unterrichtsideen im Gepäck, welche an verschiedene Themen anpassbar waren.

Die Zeit verging wie im Flug und morgens standen die Kleinen schon dicht gedrängt in der Tür zu ihrem Klassenzimmer und versuchten mich mit ,,Psst ! Miss ! Miss Nora… Here !’’ anzulocken und herbeizuwinken. Ich brauch wohl kaum zu erwähnen wie sehr mich das freute…

Auch hier gab es wieder eine kleine Abschiedsfeier und mir wurde klar : das war sicher nicht das letzte Mal Nepal für mich! Das Land hat mich zusammen mit seinen Menschen in den Bann gezogen…

Nora Gastauer

Kunsttherapeutin

 

retrouvez ici plus de détails :

http://www.himalayancare.org/de/aktuelles/januarfebruar-2016-maidel-und-garma-lower-secondary-school/

Sven Gastauer diving Grain Terminal

De retour en Australie Sven a profité  des bonnes conditions météorologiques pour faire une belle plongée au Grain Terminal dans la région de Cockburn Sound. C’est un endroit intéressant car on y retrouve de nombreuses éponges et de coraux. Mais cette fois Sven a vu beaucoup de poissons, petits crabes et quelques nudibranches, les limaces de mer.

Retrouvez ici son vidéo

sven3sven2

 

 

Anniversaire du mémorial de la Porte d’Italie

Anniversaire du mémorial de la Porte d’Italie
Monument aux migrants

La Mission Catholique Italienne et le CDMH vous invitent le vendredi 28 octobre 2016 à l’anniversaire du mémorial de la Porte d’Italie, monument aux migrants.

Au programme :
18h30 Rendez-vous devant le mémorial de la Porte d’Italie (8, rue Gare-Usines, Quartier Italie, Dudelange)

19h15 Agape traditionnelle à la Gare-Usines et visite guidée de l’exposition “Bande dessinée et immigrations – un siècle d’histoire(s)”

20h00 Projection du film “Terra Mia, Terra Nostra”
en présence du réalisateur Donato Rotunno, suivie d’une discussion et avec la possibilité d’acquérir un DVD dédicacé

Entrée libre

image

Photo: Liz Lambert

Le mémorial « Porte d’Italie » de l’artiste luxembourgeoise Yvette Gastauer-Claire est un don de la communauté italienne à la Ville de Dudelange à l’occasion du centenaire de 2007. La sculpture en bronze montre les immigrés italiens, portant leurs valises et traversant la « Porte d’Italie » le pont séparant symboliquement le quartier « Italien » du centre de la ville. Sur le socle le visiteur peut lire : « Ero straniero, e mi avete accolato ; Ech war friem, an dir hutt mech opgeholl » (Saint Matthieu 25, 35)

Terra Mia Terra Nostra va au delà du film familial. A tra-vers le vécu de personnages rencontrés il y a quatorze ans, les questions universelles du sentiment d’appartenance à une terre d’origine sont abordées. Confrontation des langues, des tradi-tions, des cultures, passage des générations dont les souvenirs se perdent dans une Italie parfois imaginée. La vie aujourd’hui est ailleurs. Sentiment de double appartenance et de double nationalité se traduisent par une recherche permanente. Où se trouve l’équilibre ? Comment se définir soi-même ?

1455250069977-Affiche_Aniversaire_porte_Italie_2016.jpg

 

Sven Gastauer après l’Australie la Tasmanie

Sven est parti depuis l’Australie vers la Tasmanie pour une une courte visite, avec l’objectif de se familiariser avec le navire Aurora Australis avant le véritable voyage dans l’Antarctique dans quelques semaines.

AURORA AUSTRALIS (MMSI: 503043000) ; Place: Hobart Tasmania

 

Sven en a profité du weekend pour découvrir avec ses copains , Ben, Helen et Toby l’Ouest sauvage de la Tasmanie. Sven raconte ses aventures sur son blog.

Aventure à suivre….

retrouvez ici le blog de Sven

Résultat de recherche d'images pour "Tasmanie"

capture2

Camp

Cars in rainforest

Fern

Queenstown

Le Tour de France passe par le Relais du Chat

 

Le Tour de France passera par le Grand-Duché mais aussi par Le Bourget du Lac, deuxième point de chute de Ben.

Avant d’arriver à Chambéry les coureurs devront passer par le Relais du Chat, que Ben connaît très bien.

D’aucuns disent que c’est un des cols les plus durs de France. C’est vrai que le Relais du Chat est classé dans le Top 10 des cols à vélo

Le Mont du Chat et ses 10 km consécutifs les plus pentus de France (9,9%) est un must du cyclogrimpisme ! Au sommet, une vue imprenable sur le Lac du Bourget. La montée est entièrement bornée.

Une montée insolite voire secrète dans le paysage cyclo de Savoie Mont Blanc. Le Relais du Chat propose la seconde pente moyenne des Alpes avec 10 km consécutifs à 9,96% ! Avis aux amateurs

Voici nos impressions recueillies lors de notre tour de reconnaissance de la grimpette du Relais du Chat aujourd’hui. Pour la montée la route n’est pas dans un trop bon état, la montée est dure et la descente sinueuse et rapide avec un revêtement dans un mauvais état dans la première partie.

Attention aux crevaisons!

 

 

2016-carte-autogramme-revers

Ben Gastauer : Tour de France 2017

lequotidien20161019.jpg

 

2016-carte-autogramme-revers

Un nouveau vélo pour Ben Gastauer

Ben aura un nouveau vélo. En effet l’équipe AG2R-La Mondiale a signé un nouveau partenariat avec l’équipementier Factor Bikes

En 2017, l’équipe va courir sur la nouvelle gamme de Factor Bikes – les O2, ONE, ONE-S et le vélo de contre-la-montre, le Factor Slick, qui sera bientôt dévoilé. Tous les vélos Factor sont conçus et développés en collaboration avec le copropriétaire de Factor et ancien vainqueur du maillot vert du Tour de France, Baden Cooke.
L’ancien coureur cycliste professionnel, David Millar, est aussi un membre clé de l’équipe de développement de Factor, et à eux deux ils cumulent plus de 30 années d’expérience sur circuit professionnel qu’ils apportent à la marque.

Baden COOKE : « Extrêmement motivé »

Co-propriétaire de Factor Bikes et ancien coureur professionnel, du partenariat :
« Je suis très fier de l’arrivée de Factor dans le World Tour avec une équipe aussi forte que
AG2R La Mondiale. Nous sommes extrêmement motivés pour continuer à développer nos machines en nous appuyant sur les retours des coureurs afin de conserver notre avance.
Nous espérons que ce partenariat aidera Romain Bardet à devenir le premier français à gagner le Tour de France depuis Bernard Hinault en 1985. AG2R La Mondiale a une équipe très complète et nous pensons qu’elle peut non seulement être une équipe gagnante sur un Grand Tour, mais aussi une force avec laquelle il faudra compter sur les classiques.
Nous fabriquons des vélos d’exception – pas juste de bons vélos. Nous ne faisons aucun compromis en termes de performance, et chaque modèle est testé personnellement par moi-même et par David Millar. Nous utilisons uniquement les meilleurs matériaux, et les meilleures expertises de design et de fabrication dans notre unité de production détenue à 100% par Factor Bikes – avec ses 20 ans d’expérience de la conception de vélos de course pour le World Tour – cumulé avec un fit, une finition et une attention aux détails tout à fait exceptionnels ».

Vincent LAVENU : « Une nouvelle aventure »

Vincent LAVENU, manager général de l’équipe AG2R LA MONDIALE:
« Un partenariat avec une nouvelle marque de cycles est toujours une nouvelle aventure.
Nous abordons cette collaboration avec beaucoup d’enthousiasme. Nous avons le sentiment avec Factor d’être entourés de gens extrêmement motivés à l’idée de nous accompagner.
Nous sommes certains que les vélos qui nous seront proposés ainsi que la technique et l’ensemble des compétences qui vont être mis à notre service, vont permettre à nos leaders de briller au plus haut niveau mondial en évoluant sur du matériel de très grande qualité.
C’est certain, nous avons de belles choses à construire avec Factor! »

Romain BARDET : « Développer les meilleurs produits
pour évoluer au plus haut niveau »

« Je suis très content de cet engagement avec Factor, une marque de cycles dynamique et innovante. J’espère que nous pourrons ensemble développer les meilleurs produits pour évoluer au plus haut niveau mondial. »

David MILLAR : »Fier de les voir sur les routes du Tour »

David MILLAR, pilote test chez Factor et ancien cycliste professionnel:
« Je serai très fier de voir sur la route du Tour de France l’an prochain les vélos que j’ai aidé à développer. Factor m’a laissé plus d’autonomie dans le développement que tout autre fabricant de vélos pendant ma carrière de coureur et l’effort de collaboration a produit non seulement des vélos de route, mais aussi le vélo contre-la-montre que j’ai appelé « Slick » (simplement parce que quand je l’ai vu pour la première fois, j’ai dit « waouh, looks slick », ce qui signifie « rapide et fluide »).
J’espère que les vélos et notre expérience aideront AG2R La Mondiale et Romain Bardet, un des coureurs les plus prometteurs du peloton, à gagner le Tour de France ».

À propos de Factor Bikes

Factor Bikes est née d’une promesse de vitesse et d’innovation par l’ingénierie ; son âme réside dans la technologie et l’intégration, et son héritage trouve ses racines dans les sports mécaniques et l’aviation de haut niveau.
En 2013, la société a dévoilé son premier vélo de production, le Vis Vires, un vélo multiprimé, qui a attiré l’attention du vainqueur du maillot vert sur le Tour de France, Baden Cooke.
Factor cherchait un regard plus critique, plus connaisseur de la situation de course pour son développement, et en 2014 avec Rob Gitelis – un leader de l’industrie de fabrication de carbone, connu comme étant un des acteurs les plus connaisseurs et les plus compétents de l’industrie – Baden a acheté Factor Bikes.
Factor ne supporte aucun compromis dans la poursuite de la perfection aérodynamique et esthétique, et un niveau d’innovation et de performance unique en son genre.
Pour plus d’informations, consulter : http://factorbikes.com/

 

 

 

2016-carte-autogramme-revers

Sven Gastauer diving Woodman Jetty

Il fait beau en Australie et Sven en a profité pour faire sa première plongée depuis six mois.

Une belle plongée facile à Woodman Jettyau sud de Fremantle.

La visibilité n’a pas été trop bonne,  mais il y avait  quand-même beaucoup de choses à observer. Pour une première plongée après une pause de six mois, je pense que ce n’est pas mal du tout….

 

 

 

Sven nous fait vivre sa première plongée à travers une vidéo.

Cliquez ici pour regarder sa vidéo :

 

sven1

https://svengastauer.wordpress.com/2016/10/12/diving-woodman-jetty/

 

Sven Gastauer : back in Australia

A peine retourné en Australie , Sven nous fait parvenir ses impressions d’une excursion dans le parc naturel de Darling Range, juste à l’extérieur de Perth

 

sullivansrock-map

 

Back in Perth, it is still comparably chilly, windy and rainy…Instead of going diving we therefore were wandering around in the Darling range, just outside of Perth. We largely followed a part of the Bibbulum track from Sullivan’s Rock to Monadnocks campsite and back, resulting in a roughly 20 km hike with a couple of little peaks, as pictured below. If time would not be an issue the Bibbulum track would be a nice one to complete, running from Perth to Albany, stretching over 1,000 km… Nonetheless, it was a very nice hike, with a few black cockatoos, some wallabies and a lot of impressive, colourful wildflowers, burnt trees and beautiful panoramas…Recommendable track for the not too hot season…

https://svengastauer.wordpress.com/

11.place pour AG2R LA MONDIALE à Doha

Pas de miracles pour Ben et ses coéquipiers lors du contre-la-montre par équipes à Doha. AG2R LA MONDIALE n’est définitivement pas une équipe de spécialistes du chrono collectif.

Ils terminent 11ème  à 3’43 » des nouveaux champions du monde de la formaion Etixx – Quick Step. Ben a sauté au deuxième pointage intermédiaire.

613598096

 day one of the UCI Road World Championships on October 9, 2016 in Doha, Qatar.

613599108

 

Après 72 jours de course, Ben a terminé sa saison aujourd’hui.

 

2016-carte-autogramme-revers

 

 

%d blogueurs aiment cette page :