V.Lavenu : Le CCF assure une philosophie

Interview de Vincent Lavenu

publié sur directvelo.com

05.01.2016, 10:38

Vincent Lavenu : « Le CCF assure une philosophie »Vincent Lavenu : « Le CCF assure une philosophie »

Le Chambéry Cyclisme Formation a fêté ce lundi ses 15 ans, à l’occasion d’une cérémonie où de nombreuses personnalités et d’ancien coureurs étaient présents. Vincent Lavenu, manager d’AG2R La Mondiale, a évoqué pour DirectVelo la structure qui a formé huit de ses coureurs actuels (Romain Bardet, Julien Bérard, François Bidard, Guillaume Bonnafond, Nico Denz, Axel Domont, Ben Gastauer et Pierre Latour ont évolué au Chambéry CF avant de rejoindre AG2R La Mondiale).

DirectVelo : As-tu hésité avant de devenir partenaire du Chambéry CF ?
Vincent Lavenu : Je n’ai jamais hésité. J’ai dit banco tout de suite ! Il faut savoir prendre vite les décisions quand les choses présentées te paraissent bien établies et porteuses de valeurs. Nous avons toujours été en phase avec Loïc (Varnet) et ses équipes. J’avais été démarché par René Caballero (le désormais ancien président du CCF, NDLR) et Loïc. Ils sont venus me voir un jour au bureau en me disant qu’ils avaient un projet : créer un maillon supplémentaire à Chambéry, pour permettre à des jeunes de faire du vélo à haut-niveau au moment où ils ont habituellement un choix à faire entre les études et le vélo. Les structures universitaires ne permettent pas forcément à un jeune de poursuivre sa carrière cycliste, car il faut passer du temps à l’entraînement. Le but était de dire à un jeune de venir et de ne pas avoir ainsi de choix à faire. Voilà le concept du double projet. Cela m’avait plu. Je connaissais Loïc, qui était dirigeant au club de Chambéry. Il m’a convaincu de le suivre. Nous savions de plus que nous allions être associé avec ASO, Jean-Marie Leblanc avait en effet donné son aval. Ce concept nouveau méritait toute notre attention.
Les choses n’ont pas été simples au début…
C’est vrai. Le CCF était en confrontation avec des clubs plus traditionnels, qui proposent de l’argent aux coureurs. Ce qui n’est pas un problème, il n’y a rien à dire là-dessus. Nous, on disait aux coureurs « vous venez, on prend tout en charge : logement, repas, le suivi, le matériel des pros etc« . Il a fallu convaincre des jeunes coureurs, parmi les meilleurs au niveau national, de venir tout en continuant les études. Ce n’était pas forcément facile à l’époque… Petit à petit, la structure a fait son chemin. Cela s’est professionnalisé. Les coureurs qui ont intégré le centre sont de plus en plus forts. C’est devenu l’une des meilleurs équipes françaises, alors qu’il n’y a que des gamins qui font des études. Sportivement, ils sont largement au niveau.
« MONTRER NOTRE CONFIANCE AU CCF »
As-tu pris l’habitude d’intervenir pour attirer des coureurs ?
J’ai appelé des coureurs pour montrer mon intérêt. Je l’ai fait notamment avec Romain Bardet. Il était étonné… Il m’en a reparlé il n’y a pas très longtemps. Il avait été séduit par le fait que je l’appelle. C’était en plein Tour de France, mais Loïc m’avait dit qu’il était important de l’appeler car c’était un garçon de valeur…
L’équipe pro puise dans ce réservoir de coureurs. Cela nous assure un bon niveau sportif même si derrière on ne sait pas comment va évoluer le coureur. Mais cela nous assure une philosophie et un état d’esprit. Nous avons notre rythme de croisière avec Loïc. Nous échangeons très souvent. Tout marche super !
Qui choisit de faire passer un coureur professionnel chez AG2R La Mondiale ?
Nous le faisons toujours en harmonie. Je l’interroge sur certains coureurs. Il me dit s’il faut attendre ou non. Tout dépend bien sûr des places disponibles au sein de l’équipe pro. Nous ne pouvons pas prendre trois-quatre coureurs par année. Mais nous essayons toujours d’en prendre le plus possible. Je privilégie le centre de formation mais nous regardons aussi à côté. Cela a été le cas avec Alexis Gougeard. Je souhaitais qu’il intègre le CCF mais lui ne voulait pas. Nous avons trouvé une solution. La filière, c’est tout de même le CCF. Nous investissons depuis quinze ans pour cela. Il faut montrer au CCF qu’on lui fait confiance.

 

Crédit photo : Nicolas Gachet – www.directvelo.com

Par Nicolas Gachet

 

une autre vidéo sur les 15 ans du CCF

http://www.ledauphine.com/sport/2016/01/05/les-15-ans-de-chambery-cyclisme-formation

 

 

Après Ben qui était au CCF en 2009 avant de passer pro en 2010, Kevin Geniets est le deuxième luxembourgeois qui portera cette année les couleurs du CCF

 

12400917_1001606033215709_6969185076185108753_n

2016_CALENDRIER_GASTAUER_corrected for web

 

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :