Ben Gastauer à l’attaque dans la Drôme

Ben a souligné sa bonne forme actuelle hier dans la Classic Sud Ardèche où il a pris la 11. place  après avoir essayé à deux bornes de l’arrivée de revenir sur les 2 fuyards et aujourd’hui dans la Drôme Classic où il est parti en contre à 45 km de la fin après avoir dépanné R.Bardet, qui avait un ennui mécanique. Mais Ben est revenu très vite et il a continué sur sa lancée et à 40 km de l’arrivée se retrouvait en tête de la course avec L. Chetout et Pacher. Plus tard Ben est parti tout seul et il comptait jusqu’à 40″ d’avance à une trentaine de kilomètres de l’arrivée, mais les Orica ont fait un gros travail derrière pour revenir. Finalement Ben a été repris à 17 km de l’arrivée. Dans le final on a assisté à de nombreuses attaques mais c’est S.Dumoulin, un équipier de Ben, qui s’est imposé en force. Ben termine sans insister et prend la 53. place à 7′ du vainqueur.

Aujourd’hui AG2R LA MONDIALE a fait la démonstration d’un bon travail d’équipe. Ils ont envoyé A.Domont devant en début de course sur un circuit très usant. Il fallait vraiment rester placé sans cesse pour ne pas avoir à subir la course, et à faire des efforts inutiles.
Dans la deuxième partie de course, il y avait un gros enchaînement de bosses. Comme R.Bardet marchait fort, il devait suivre les coups avec Ben. Finalement S.Dumoulin pouvait jouer sa carte et il a vraiment été très fort dans le final et il gagne une nouvelle fois sur cette course.

modIMG_4918

Sous la pluie dans la terrible Côte d’Allex que les coureurs ont franchi à quatre reprises

 

modIMG_4976

Le groupe de tête à 38 km de l’arrivée

 

 

modIMG_4977

Ben et Pacher en tête à 31 km de l’arrivée

 

modIMG_4978

Ben seul en tête à 30 km de la fin

 

modIMG_5025

Ben à l’arrivée

 

La réaction de S. Dumoulin :
Aujourd’hui , c’était vraiment exigeant sur des petites routes, avec la pluie et le froid. Ce ne sont pas les conditions qui me conviennent le mieux, mais il y avait une grosse dynamique dans l’équipe. J’ai pris sur moi et lorsque j’ai vu que j’avais passé le long col assez facilement, j’ai compris qu’il y avait un coup à jouer. Plusieurs gars de l’équipe comme Axel (Domont), Ben (Gastauer) ou Romain (Bardet) ont pu jouer les premiers rôles. Dans le final, je me suis dit que moi aussi, je pouvais tenter quelque chose. Romain a peut-être senti que ça lui échappait un peu. Il a fait l’effort pour moi, à 150% pour que l’on revienne sur la tête de course avant le pied de la dernière difficulté.
Ce sont des situations que j’aime bien. Lorsque j’ai la pression et le sentiment de devoir concrétiser le travail de l’équipe.

 

Maintenant Ben rentre au Luxembourg avant de courir son premier Paris-Nice

 

2015 revers web

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :