Ben Gastauer a bien travaillé dans les Ardennes

En terminant hier Liège-Bastogne-Liège, Ben a vu cette année l’arrivée des 3 classiques ardennaises.

Après avoir essuyé une crevaison à l’approche de la Côte de Wanne, Ben était obligé de faire un énorme effort pour revenir et pour faire son rôle d’équipier dans le final de Liège-Bastogne-Liège.

Ben est revenu et à 20 bornes de l’arrivée à Ans, on l’a vu aux premiers rangs du peloton dans la côte La Roche-aux-Faucons.

C’est là qu’il a tout donné pour positionner D.Pozzovivo et R.Bardet, les 2 leaders de la formation AG2R LA MONDIALE.

Finalement le travail de toute l’équipe a été récompensé avec la 5. place de D.Pozzovivo et la 10. de R.Bardet.

Après voir fait son travail dans la côte La Roche-aux-Faucons Ben a terminé sans forcer et il passe la ligne d’arrivée à la 106. place à 11’41 » du vainqueur australien S.Gerrans.

Le bilan de Ben sur la semaine passée dans les Ardennes est très satisfaisant. Ben a progressé et il a terminé les 3 classiques malgré un énorme travail pour son équipe.

La prochaine course de Ben sera ce jeudi le Grand Prix Francfort

 

IMG_1900La Roche en Ardenne

IMG_1915Houffalize

IMG_1960Ans

IMG_1974arrivée

IMG_1982retour

 

Quelques extraits de la presse luxembourgeoise :

 

wort.lu :

Sport Publié le 27.04.14 18:54

Ben Gastauer et Ag2r s’affirment

 » Le bilan des classiques 2014 est positif », estime le Schifflangeois

Après trois abandons sur la Doyenne, Ben Gastauer a enfin vu l’arrivée à Ans.
Photo: Serge Waldbillig

(ER) – Avec la 4e place de Domenico Pozzovivo et la 10e place de Romain Bardet, la formation Ag2r-La Mondiale a répondu aux attentes pour le plus grand plaisir de Ben Gastauer.

Cette 100e Doyenne avait pourtant mal débuté pour Ben Gastauer et ses équipiers. Peu avant le départ, Carlos Betancur, lauréat de Paris-Nice en mars dernier, ne prenait pas le départ.

« Et puis en cours de route, il y a eu la chute de Minard (des images impressionnantes) et j’ai aussi été victime d’une crevaison avant la côte de Wanne », explique Gastauer qui n’a pas ménagé sa peine pour amener ses leaders au pied de la Roche-aux-Faucons.

« C’était une journée très longue et difficile. Notre équipe a joué son rôle jusqu’au bout cela prouve que l’équipe a progressé et moi aussi par la même occasion. Je suis heureux d’avoir disputer cette course pour la gagne », dit-il.

Des propos confirmés par le directeur sportif de l’équipe française Julien Jurdie: « C’est une bonne journée pour nous avec deux hommes dans le Top 10. Il y a eu une grosse course d’attente mais c’est le cyclisme moderne, on le savait. J’ai demandé aux gars de garder des cartouches pour le final. Pozzovivo devait anticiper et Bardet était au marquage des autres favoris. »

Quant à Ben Gastauer, pour la première fois de sa carrière, il a terminé la Doyenne. « J’ai même terminé l’Amstel, la Flèche et Liège. Cela me fait énormément plaisir, c’est la preuve que la condition est bonne. Le bilan des classiques 2014 est positif », conclut le Schifflangeois qui disputera encore ce jeudi le GP de Francfort avant de prendre quelques jours de repos.

 

le quotidien :

Cyclisme: Ben Gastauer s’est affirmé

       image
Ben Gastauer (ici derrière Frank Schleck) a clairement réussi sa campagne des Ardennaises. (Photo: Julien Garroy)

LIÈGE-BASTOGNE-LIÈGE – Le coureur de l’équipe AG2R la Mondiale s’est mis à la planche pour ses leaders, Pozzovivo et Bardet, placés dans le top 10.
Ben Gastauer sera au départ du Grand Prix de Francfort, jeudi. Avant de faire un break. Et de préparer le Tour de France?

De notre envoyé spécial à Ans
Denis Bastien 

Assis sur les marches du pullman des AG2R La Mondiale, Romain Bardet repasse le film de sa Doyenne. Il évoque «les frissons ressentis» dans la Roche aux Faucons où, justement, tout le travail de Ben Gastauer avait consisté à placer au mieux le jeune coureur français. Bardet bien sûr, mais aussi le très remuant Domenico Pozzovivo, lequel se raconte, également à deux mètres de là, étaient donc les deux armes de l’équipe française pour remplacer au pied levé le Colombien Carlos Betancur, grippé.

Une équipe qui s’est avérée, et de loin, la plus active sur le final. Bardet et Pozzovivo, deux armes qui, selon leur directeur sportif Julien Jurdie, devaient rester silencieuses le plus longtemps possible. «Je leur disais de ne pas bouger. C’est le cyclisme moderne. Les gars n’ont plus qu’une seule cartouche alors personne ne veut commettre de faute», résume le technicien français, ma foi, assez explicite pour qui sait lire entre les lignes…

Jurdie dira aussi avoir en Bardet et Pozzovivo deux futurs vainqueurs possible de Liège-Bastogne-Liège. Il poursuit : «Les coureurs au briefing m’ont rétorqué que si on ne bouge pas, alors on sera 120 au pied de la Roche aux Faucons…» Non pas 120.

Car, auparavant, quelques-uns se seront mis à la planche. Comme Ben Gastauer, remarquable dans son travail d’approche, comme sur la Flèche Wallonne, d’ailleurs. «Ce n’était pas simple car j’avais essuyé une crevaison dans la côte de Wanne. Mais je suis revenu pour assumer mon rôle dans le final», rapporte Ben.

On lui fait remarquer que, justement, son rôle a changé. «Oui, reprend-il avec un grand sourire. Désormais, je suis là pour le final. C’est le signe de ma progression. Cela fait plaisir. Ma mission est de rouler avant d’arriver dans la Roche aux Faucons. C’est ce que j’ai fait, après je me suis relevé. Mais j’ai terminé quand même et ceci pour la première fois de ma carrière. Ce n’était pas l’objectif mais ça fait plaisir quand même.»


Chances intactes pour un premier Tour de France

C’est par le biais des oreillettes que Ben suivra le final et les attaques répétées de Pozzovivo. D’abord avec le Colombien Arredondo. Puis avec son coéquipier italien Caruso. «Des fois, la liaison était mauvaise et je n’entendais plus rien», poursuit le Schifflangeois, heureux de se retrouver en si bonne posture.

Ben Gastauer n’était pas plus surpris que ça de retrouver un gros peloton sur les cinquante derniers kilomètres : «Cela avait roulé tempo toute la course. Ce fut toujours très calculé par les grosses formations.»

Dont fait désormais partie l’équipe AG2R La Mondiale de Ben Gastauer. Prochain rendez-vous pour le coureur luxembourgeois : le grand prix de Francfort, jeudi : «Ensuite, je vais couper, mais je ne sais pas quel sera mon programme après…» Évidemment, avec d’aussi bonnes sorties, il garde ses chances intactes pour obtenir son ticket pour un premier Tour de France.

 

tageblatt :

Erstmals im Ziel in Ans

Gastauer sammelt Punkte

28.04.2014, 12:00 Uhr
sammelt Punkte
Es war Ben Gastauers vierte Teilnahme am ältesten Klassiker im Rennkalender. Zum ersten Mal hat er das Ziel in Ans erreicht. Als 106. hatte er am Ende einen Rückstand von 11:41 Minuten auf Gerrans. „Es ist schön, die Ziellinie hier überquert zu haben, auch wenn das nicht mein erstes Anliegen war“, so der vorbildliche ‘Equipier’ aus der Ag2r-Formation. Ihm ging es vor allem darum, dass seine Kapitäne gut abschneiden. Nicht zuletzt durch seine Arbeit konnten Domenico Pozzovivo (Platz 5) und Romain Bardet (10) unter die Top Ten fahren.

Wie bereits bei den Rennen zuvor stellte er sich wieder in den Dienst seiner Mannschaft, auch wenn man die Taktik etwas umstellen musste. „Der Tag begann alles andere als optimal mit dem Startverzicht von Carlos Betancur. Dann stürze Sébastien Minard auch noch und ich selbst hatte vor der Côte de Wanne einen Platten und musste mich wieder herankämpfen.“ Trotz allem hat der Schifflinger das Finale für sein Team vorbereitet. „Meine Aufgabe war es, vor der Roche-aux-Faucons Tempo zu machen und zu schauen, dass unsere Kapitäne gut platziert in den Anstieg hineingehen. Danach habe ich es ruhiger angehen lassen.“

Niveau gesteigert

Bis noch vergangene Saison hätte man Gastauer eher zu einem früheren Rennmoment arbeiten sehen. „Ich bin natürlich froh, dass ich zu dem Zeitpunkt des Rennens noch fürs Team arbeiten kann. Ich habe einfach jedes Jahr versucht, mein Niveau zu steigern, und nun bin ich bis zum Finale dabei“, so Gastauer, der noch am Donnerstag in Frankfurt (Rund um den Finanzplatz) starten wird und dann eine Pause einlegt. Wie sein anschließendes Programm aussehen wird, weiß der 26-Jährige noch nicht. Sein Ziel ist eine Tour-de-France-Teilnahme. Mit seiner gestrigen Leistung hat er ohne Zweifel wieder einige Punkte im Hinblick auf die Grande Boucle gesammelt. cs

 

vidéo sur RTL

Portrait Ben Gastauer

26.04.2014 / 00:01:32

Am Virfeld vun « Leck-Bastenech-Leck » huet de Ben Gastauer sech mat senger Equipe op den Ardenneklassiker prepareiert.

Retrouvez la vidéo ici :

http://tele.rtl.lu/emissiounen/de-journal/3013167.html

 

2014 revers

 

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :