Terre de fer : nouveau clip

Bande Annonce TERRE DE FER – fiction chorégraphique de Karim BOUZIOUANE

998312_1432015777014483_581628819_n

http://www.youtube.com/attribution_link?a=W8poI5K0ecD5h4xIzqiE4A&u=%2Fwatch%3Fv%3DruvRkQiHzO8%26feature%3Dshare

Par sa sculpture ‘ Porte d’Italie ‘ Yvette Gastauer – Claire est un des artistes associés au projet ‘ Terre de Fer ‘

DSC00660

TERRE DE FER une fiction chorégraphique de Karim BOUZIOUANE dont la dramaturgie s’inspire principalement de l’Or du Rhin de Richard Wagner, tout en faisant référence à Métropolis de Fritz Lang et aux Temps Modernes de Charlie Chaplin.

Elle se déroule comme une fiction onirique, mythique, elliptique et burlesque.
De la descente au fond de la mine, de l’extraction du minerai transfiguré en or, de la convoitise de cette matière, de sa fusion, de son industrialisation, de sa dématérialisation en flux financier, elle évoque comment la machine de l’homme finira par primer sur l’homme lui-même.

Les 3 tableaux traversent le temps, l’espace et les mythes : le pouvoir est transféré d’un tableau à l’autre, passant des mains des Dieux à celui du flux financier, en traversant le capitalisme.
La démocratie y est incarnée, tour à tour maudite ou convoitée.

Dj Hannibal Flynt, antihéros Nietzschéen, oscille entre l’apparence de l’être et un être d’apparence.
Il est le passeur de mémoire.
Il nous fait entrer dans un songe où mythologie et mémoire ouvrière se croisent et s’épousent.
Le travail y est évoqué en tant que valeur de base ou asservissement de masse, selon les époques.

Ses rêves témoignent d’un monde qui finit ; ils sont dansés, tels des échappées oniriques habitées par des revenants à l’esprit léger, qui rêvent d’amour ou d’un monde meilleur, toujours à accomplir, en contraste avec une réalité qui les dépasse, les conflits, les souffrances, l’enfermement, une sorte de purgatoire.

Le récit est raconté en danse Hip-hop, à la rencontre d’autres expressions chorégraphiques (modern jazz, contemporain, tango, acrobatie…). La musique y a un rôle de témoin de l’histoire, la vidéo sert le récit et la scénographie.
Cette création s’inscrit au croisé des territoires de la culture classique et de la culture populaire contemporaine; elle a pour ambition de toucher tous les publics, par la justesse des émotions célébrés par des corps en poésie et de se lire à différents niveaux dans le sens profond qu’elle interroge : la valeur de l’être humain, d’hier, d’aujourd’hui, et de demain…
Avec :
CREATION CHOREGRAPHIQUE et INTERPRETATION

Isabelle BOUGER – danseuse
Karim EZZAHIRI – danseur
M’Barka LAHLAH – danseuse
Catherine NAUDIN – danseuse
Hakim OUHIBI – danseur

ARTISTES ASSOCIES AU PROJET
Yvette GASTAUER CLAIRE – sculptrice (LU)
Franck PARENTE – photographe (FR)
Mathieu BAGANUS – graphiste (FR)
Saïf SETTIF- SCENARISK (LU)
Atelier théâtre de la MJC Bettembourg – (LU)

CREATION PHOTO & VIDEO
Christian SCHWARZ photographe (LU)
Jean Michel DEBLADIS et Karim BOUZIOUANE créateurs vidéo et effets spéciaux
Pierre HOCH montage photo
Ben JAYONNE chirurgien / réalisateur / guitariste
Paul GOJECKI assistant vidéo /making of
CREATION MUSICALE
Hannibal FLYNT concepteur son et fondateur du Label de musique électronique Ok.k!dZ.
CREATION LUMIERES
Karim SAOUDI concepteur lumières KULTURFABRIK (Luxembourg)
Karim BOUZIOUANE créateur lumières
COSTUMES
Carine FORET créatrice costumes
Claude COUTURIER créatrice costumes
Atelier couture Ô couleurs du monde
Hassen TOUATI Grapheur
ADMINISTRATION et CO-SCENARISTE
Claudine FAGES, présidente de Mixité / éducatrice à la maison des jeunes et de la culture de Bettembourg
contact diffusion :
valy.diffusion@gmail.com
http://valydiffusion.jimdo.com
facebook.com/valy.diffusion

LES PARTENAIRES
KULTURFABRIK Esch sur Alzette (Luxembourg) – U4 Parc du haut fourneau d’Uckange (57) – Programme Européen Jeunesse en Action – Conseil Général de la Moselle – Ville de Yutz (57) – CNA (Centre National de l’Audiovisuel) – Dudelange (Luxembourg) – Ville d’Hayange (57) – Ville de Thionville (57) – Communauté d’agglomérations du Val de Fensch (57) – MJC de Bettembourg (Luxembourg), le musée des mines de Neufchef (57)

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :